La BAC nord de Marseille, c’est un énorme « Allez-y, c’est permis ! » Le changement c’est maintenant fait un énorme FLOP !


Les Françaises et les Français seront-ils les Juifs de Vilnius en 1941 et de Budapest en 1944 ? La SHOAH a déjà eu lieu au Rwanda.


Le 13 janvier 2013, c’est le 18 juin 1940 (avec la SHOAH déjà réalisée au Rwanda par la caste et la camarilla en place depuis 30 ans).


BAC nord de Marseille avec VALLS, tribune sur le Kivu avec CHIRAC et TREIRWEILLER, titre de séjour pour Agathe HABYARIMANA, c’est Vichy : chaque Française, chaque Français, fait son choix, aujourd’hui, maintenant. Le 13 janvier 2013, c’est contre Vichy qu’il faut manifester. Le 13 janvier 2013, c’est le 18 juin 1940 (avec la SHOAH déjà réalisée au Rwanda par la caste et la camarilla en place depuis 30 ans). MITTERRAND fleurissait chaque année la tombe de PETAIN, comme il a accueilli Agathe HABYARIMANA avec des fleurs.

« Le Président » de Serge RAFFY, c’est l’équivalent du bouquin de Catherine NAY sur SARKO : du pur jus de propagande pour gogos, comme « Changer de destin » !

Page 348-349 de Serge RAFFY, sur HOLLANDE : « … « C’est l’histoire qui à un moment précis, façonne le parcours des hommes, soutient-il. Dans une période comme 1939 [2013], l’année de la débâcle [du flop de HOLLANDE], des républicains authentiques ont basculé progressivement dans le pétainisme [l’euthanazie, l’impudence perverse pour le Rwanda, la corruption généralisée et validée]. Cela reste pour moi une énigme. Ces hommes ont renoncé pour mille raisons, à défendre leurs convictions. Pourquoi, à un moment précis, un homme comme Charles de Gaulle se lève et a le courage de refuser [le 13 janvier 2013] ? Pourquoi d’autres, peut-être plus brillants, ont raté leur rendez-vous avec l’histoire [HOLLANDE avec le titre de séjour d’Agathe : imaginez un instant, un seul instant, DE GAULLE donnant un titre de séjour à HIMMLER en 45 !] ? »… La question qui hante François Hollande revient sur le tapis : comment la gauche a-t-elle pu donner les pleins pouvoirs à ce vieil homme [PETAIN] passé à l’extrême-droite et à la Collaboration ? « Parce que ce sont le tempérament et le caractère des hommes qui pèsent dans ces moments-là, prétend Jean-Pierre Mignard, et pas du tout leurs convictions. » Le député de La Corrèze récuse fermement cette thèse. Pour lui, l’histoire a tout simplement englouti les tempérements et les convictions de ces « félons ». Ils n’ont été que les jouets de forces qui les dépassaient… »

Faux, archi-faux, M.HOLLANDE, l’histoire est manipulée par une infime minorité qui tire les ficelles, de 14-18, de l’attentat de Sarajevo au traité de Versailles, à la Société de Thulé, à HITLER et aux génocides Françafricains à 10 millions de morts ! L’histoire est dominée par des leaders position basse. Beynost, est dominée par un leader position basse. Vous êtes un leader position basse.

La meilleure référence c’est le totalitarisme japonais :

L’armée coloniale du Kwantung est l’équivalent de notre Françafrique, avec génocide et économie délictueuse. Les sociétés secrètes multiplient les assassinats. Hirohito tire les ficelles.

« Les sociétés, la guerre, la paix 1911-1946″ de Chassaigne, Dard, Margolin, Schirmann, p57 et 59 : « »Dès 1935, les deux chambres du Parlement adoptent une résolution proclamant le Japon centre vital du monde… Nous n’avons pas d’autre choix que d’exercer l’énergie bienveillante consistant à « tuer une personne afin que beaucoup puissent vivre »… Bien que le Bushido se serve du sabre, son essence ne consiste pas à tuer des gens, mais plutôt à utiliser le sabre qui leur donne vie… » Systémique de la rupture du système France

« Les sociétés, la guerre, la paix 1911-1946″ de Barjot, Bled, Chassaigne, Dard, Faron, Musiedlak, Nouailhat, Werth 169-181 :
« … Hirohito ouvre ainsi la voie à des cousins et à des oncles ambitieux, intelligents et bien formés à l’art de la guerre. Il met aussi en place ses fidèles tant dans les ministères que les ambassades… constitution de sociétés secrètes auxquelles adhèrent un nombre grandissant de Japonais… Association de l’Océan Noir [« De Versailles à Berlin 1919-1945 » Milza p 155 : « … nombreuses sociétés secrètes… Dragon noir, Fraternité du sang, etc…]… Société du Fleuve Noir… groupe du Lagon Brumeux… des membres de ce groupe assassinent le Premier ministre… l’armée du Kwantung investit toutes les villes de Mandchourie… le plan d’invasion n’a été élaboré ni par le ministère de la Guerre, ni par l’état-major de l’armée du Kwantung, mais par un groupe d’officiers fidèles à l’Empereur : sur place, le gébéral Tojo Hideki [pendu par les Américains en 1948 suite au procès des criminels de guerre]… 25000 familles de fermiers sont expulsées de leur terre au profit de Japonais : elles sont… pour la plus grande partie d’entre elles fusillées, y compris les femmes et les enfants… la consommation de drogues… devient alors l’activité la plus importante du Mandchoukouo… les zaibatsu… refusent de souscrire [un] emprunt. La nouvelle est annoncée au gouvernement par le baron Tokuma Dan. Son assassinat… par un membre d’une société secrète entraîne… la souscription de l’emprunt… le Premier ministre est assassiné à son tour… les auteurs du crime, des officiers, ne restent en prison qu’à peine deux ans… 26 février 1936 [assassinat en série de dirigeants]… il existe une police secrète, le Kempetai… elle s’appuie sur d’excellents services de renseignements… S’y ajoute la « police de contrôle de la pensée » (Tokko)… Le 21 janvier 1937, Kanimatsu, un parlementaire, dénonce publiquement l’armée d’ « usurpation constitutionnelle du pouvoir »… De nouvelles élections, un mois plus tard plébiscitent les partis qui ont fait campagne contre les militaires et en faveur de la paix… Les massacres de Nankin… l’armée niponne se livre dans la ville à d’atroces massacres : 200 000 morts, essentiellement civils, dont 20 000 femmes et fillettes violées et tuées… ils demeureront ignorés de l’opinion japonaise jusqu’en 1945… novembre 1948… sept condamnations à mort par pendaison, seize condamnations à la prison à perpétuité… »

« Les sociétés, la guerre, la paix 1911-1946″ de Chassaigne, Dard, Margolin, Schirmann, p247 : « Kempetai : Gendarmerie militaire. Etroitement liée au général Tojo, son rôle et sa taille se développeront considérablement pendant la guerre du Pacifique. Elle représente dans les pays occupés une sorte de « Gestapo » avec réseaux d’informateurs et centres de torture. Au Japon même, elle est souvent en concurrence avec la police civile, et se transforme en police politique. »

« Les sociétés, la guerre, la paix 1911-1946″ de Chassaigne, Dard, Margolin, Schirmann, offrent un chapitre éclairant sur le processus de brutalisation p146-157 :
– « … destruction de pratiquement toutes les archives japonaises ayant trait à la période de la guerre, et [par la] falsifications de certains documents subsistants… on apprit alors que les cendres de Tojo et de treize autres criminels de guerre exécutés avaient été secrètement transférées au sanctuaire shinto de Yasakuni… le Premier ministre vint s’incliner devant leurs urnes [cf le fleurissement du tombeau de Pétain par Mitterrand et son amitié fidèle envers Bousquet]… « sac de Nankin »… gigantesque pogrom mené par une horde barbare… le premier instigateur en fut le prince Asaka, intouchable en tant qu’oncle de l’empereur… Singapour… le gros du massacre… fut organisé ensuite par la Kempetai… les femmes étaient violées, à une échelle rarement atteinte ailleurs – et assez souvent blessées ou tuées pendant ou après… L’armée japonaise, décidement friande de femmes, exigeait aussi des autorités locales la fourniture de prostituées, condition à laquelle nombre de Chinoises durent se soumettre… Pingfan, près de Harbin, en Mandchourie… On observait les effets de la syphilis sur la femme enceinte. On esseyait des bombes à la gangrène ou à l’anthrax… On expérimentait sur eux des lance-flammes… On testait le temps qu’il fallait pour mourir de fatigue, de sous-alimentation, de déshydratation, de froid, de surpression atmosphérique, de privation de sommeil… vivisection, pour « étudier » par exemple de l’intérieur, les progrès d’une hémorragie… On rattachera à cette stratégie du massacre l’utilisation consciente du trafic de drogue… bientôt le tiers des adultes du Mandchukuo furent opiomanes, et les overdoses mortelles abondèrent. Les plus grandes entreprises ou des hommes politiques de poids comme le Premier ministre Konoe furent étroitement associés au trafic… L’autonomie de l’armée du Kwantung est inouïe… elle crèe clandestinement le laboratoire de Pingfan… c’est elle qui, avec Tojo, colonisera en 1941 le gouvernement de Tokyo… L’hégémonie militaire est doublée de l’omniprésence de la Kempetai, véritable « police de la pensée », chargée du contre-espionnage, de la censure et… des licences des prostituées… l’impunité est totale… les voix dissidentes ont été progressivement étouffées au cours des années trente, la dérive vers le totalitarisme est inévitable ; or celui-ci s’accompagne toujours d’un naufrage moral… Ils traitaient les prisonniers comme des bêtes… Ils n’étaient qu’un morceau de viande à hacher sur un billot… Au Japon, comme ailleurs, en effet, le massacre s’accompagne de la déshumanisation des victimes… le mépris de la mort s’étendait à la maladie, à l’infirmité, à la faiblesse… cela impliquait l’absence de tout droit à être ménagé ou soigné… l’armée japonaise n’avait pas entraîné d’équipes pour évacuer les blessés et porter les premiers secours… Si cette attitude envers « le rebut » apparaissait dans le traitement que les japonais administraient à leurs compatriotes, on en trouvait aussi la trace dans la façon dont ils traitaient les prisonniers de guerre américains… »
– p192-195 :
« … les militaires extrémistes exercèrent en effet, de 1931 à 1936, une sorte de droit de contrôle par l’assassinat… sans guère avoir à redouter de condamnations judiciaires… une sorte de milice, les « Sections d’adultes »… patrouilleront dans les rues des villes à la recherche des contrevenants à l’ordre moral en place… une sorte de costume paramilitaire kaki est considéré comme « vêtement patriotique »… gendarmerie militaire, ou Kempetai, qui devient alors une vraie police politique omniprésente… »

– p102 et 237 : « … Le sacrifice a cependant ses limites : au cours de la dernière semaine de guerre, lors de l’offensive soviétique en Mandchourie et en Corée, des centaines de milliers de Japonais se rendirent aisément… il s’agissait quant même de la très radicale armée du Kwantung… Le suicide manqué de Tojo fit beaucoup… : s’il y en avait un qui ne devait pas se rater, c’était bien lui.

Il fut désormais objet de ridicule, et souvent de haine… La détestation croissante pour les dirigeants… permit au moins de tourner la page, et d’avancer sans trop de crainte sur une voie entièrement nouvelle… »

Le Totalitarisme Français est une société secrète au grand jour au sens d’Hannah ARENDT, avec sa Loge P2-Société de Thulé, son Reichsicherheitshauptamt et ses Heydrich, ses SS gnostiques-lucifériens, ses SA satanistes, ses ROEHM, ses fonctions régaliennes de type République de Weimar à l’agonie, son armée de réserves de barbares fabriqués à échelle industrielle, ses rituels létaux et barbares d’ALEGRE à Outreau, sa Légion Condor et ses génocides françafricains à la chaîne à 10 millions de morts.

Pour cornaquer une Société de Thulé, il faut 3-4 personnes, pour un génocide type SHOAH-Rwanda, une trentaine de personnes, pour les exécutions sur fichiers, type Nuit des Longs Couteaux ou 7 avril 1994, il suffit de quelques centaines de prétoriens, pour la police politique de type STASI, il suffit de contrôler la hiérarchie et quelques milliers d’hommes de main de profil SA, pour les colonnes infernales type Vendée ou Rwanda, il suffit de laisser carte blanche aux pervers formatés en masse par le tsunami occultiste-sataniste-sadomaso consumériste et médiatique. Le contrôle totalitaire de l’appareil régalien (HITLER s’est emparé de l’Allemagne et de l’Autriche par le contrôle des ministères de l’Intérieur : la mise sous contrôle des ministères de l’Intérieur et de la Défense en France aujourd’hui est documentée officiellement par le Figaro Magazine du 7/12/12 page 42), des tireurs de ficelles aux assermentés des sociétés secrètes et aux tenus par le chantage, est transparent. C’EST L’EMPRISE COLOSSALE ET LETALE (ASSASSINATS) DE L’ETOUFFEMENT DES RITUELS PEDOCRIMINELS LETAUX ET BARBARES ET DU GENOCIDE DU RWANDA QUI QUALIFIE LE TOTALITARISME FRANCAIS ET L’ETAT D’ALERTE ROUGE. Le Totalitarisme Français Loge P2-Société de Thulé est classiquement fondé sur la désolation totalitaire de masse du peuple au sens d’Hannah ARENDT ( plus de 4 Français sur 10 ne se chauffent plus correctement aujourd’hui).

Code source du système France :

– « Les cultes de l’enfer » de Dominique CELLURA sur le satanisme, coeur du système France aujourd’hui, complété par « Au Cameroun de Paul Biya » de Fanny PIGEAUD, pages 110-118, sur le fait que tout le monde, hommes, femmes et enfants, passe à la casserole sacrificielle sataniste létale avec actes de barbarie.

– « La mafia des sectes » de Bruno FOUCHEREAU sur « LUCIFER ABC » qui décode le génocide du Rwanda

– « Le Guide des sociétés secrètes » de Jean-Pierre BAYARD (expert encyclopédique de la franc-maçonnerie et auteur d’un ouvrage sur « Les pactes sataniques ») qui dresse le tableau de la nébuleuse occultiste qui a mis la France sous contrôle
– « La sorcellerie au cœur de la République » de Sylvie JUMEL, énarque
– « Escadrons de la mort, l’école française » de Marie-Monique Robin qui décrit le RSHA, le Reichsicherheitshauptamt français

– « L’affaire Alègre, la vérité assassinée » de Gilles SOUILLES sur l’omerta systématique sur les rituels de pouvoir avec viols, supplices et massacres

– « Outreau la vérité abusée » de Marie-Christine GRYSON-DEJEHANSART et « Cult and ritual abuse » de James Randall NOBLITT et Pamela Sue PERSKIN, sur le versant pédocriminalité rituelle : la pédocriminalité sera revendiquée après l’euthanazie

– Le prologue du livre censuré de Jacques THOMET sur Outreau, avec un risque de scénario de type TAXIL lié au lien avec SORAL.

– « Les disparus de Mourmelon » de Eric BELLAHOUEL, sur les RHOEM français.

– « La France au coeur du génocide des Tutsi » de Jacques MOREL sur la décinaison logistique de « LUCIFER ABC » avec le sorcier du couple HABYARIMANA


– « Hitler et l’Ordre Noir » d’André BRISSAUD, « Les racines occultistes du nazisme » de Nicholas GOODRICK-CLARKE, « Hitler et les sociétés secrètes. Les sources occultes du nazisme » de René ALLEAU, sur le Satanisme Au Grand Jour comme hoquet du nazisme.


– « Lucifer dethroned » de William & Sharon SCHNOEBELEN confirme « Lucifer démasqué » de Jean KOSTKA/Jules DOINEL, après 100 ans d’aveuglement lié à l’intox experte de TAXIL : les loges bleues sont le paravent de la nébuleuse occultiste et de son noyau sataniste létal tireur de ficelles des génocides.

Entendez-vous dans nos campagnes
Mugir ces féroces soldats?
Ils viennent jusque dans vos bras.
Égorger vos fils, vos compagnes!

Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?
Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne ?

http://beynost.blogspot.com/2012/01/la-decision-europeenne-sur-le.html
https://beynost.wordpress.com/2012/05/14/hollande-dire-la-verite-quoi-quil-nous-en-coute-changer-de-destin-pages-137-138-4-2/
http://sites.google.com/site/bernardreynaudbeynost/glossaire-systemique-de-la-france
http://beynost.blogspot.com/2009/11/temoignage-pour-ledification-de-la.html

J’ai trouvé : François II 4F Flop Flop Flop, ce n’est ni KADAR, ni VON PAPEN, ni HINDENBURG, ni LOUIS XI, ni LOUIS XVI annulant la réforme MAUPEOU, ni PONCE PILATE, c’est la réincarnation de MITTERRAND, tout simplement, MITTERRAND accueillant Agathe HABYARIMANA avec des fleurs. « Pour que les Français me fassent confiance, ils doivent davantage me connaître… » (dos de couverture de « Changer de destin » que j’avais fait l’effort d’acheter et de lire, sans voter ni pour SARKO, ni pour Flop, Flop, Flop [1], à 66 ans l’envie de faire confiance à la C5P, la Caste Politique Prébendière Prédatrice Perverse Parasitoïde, m’étant passé une bonne fois pour toute).

[1] bien entendu HOLLANDE ne fera pas flop, flop, flop, sur l’euthanazie, puisque c’est sa raison d’être président.


Ainsi donc, la Tribune de First Girl Friend et alii est une opération combinée avec le titre de séjour pour Agathe HABYARIMANA. La France est un pays totalement totalitaire.


Le 26 l’indignation sélective, le 27 le boomerang : l’ours et l’amateur de jardins.

http://www.newtimes.co.rw/news/index.php?i=15219&a=62234