HOLLANDE se moque du monde : lorsqu’il était en campagne, la Chine était l’ennemi, « Ils trichent sur tout… il faudra ouvrir le conflit… » (Aujourd’hui en France 27/4/13 p5), aujourd’hui lors de sa visite en Chine, il « n’a cessé d’appeler les Chinois à investir en France. » Le Monde 29/4/13 p1 !!! HOLLANDE parfait-il la désolation totalitaire de la France (au sens d’Hannah ARENDT) avec les tricheurs qu’il a lui-même dénoncés, point d’orgue de plus de 30 ans de Ripoublique exemplaire (1) ? Comme ricanait SARKO (source Sophie COIGNARD in « L’oligarchie des incapables » page 45) : « Pourquoi se gêner ? » ! Il est grand temps d’établir un crime de parjure jugé par jury populaire tiré au sort !

(1) Massacres DUTROUX DEFI Nice Antibes Perpignan, ALEGRE, Angers et Outreau, FOURNIRET en son château à vitre sans tain évacuant sa femme après chaque enlèvement, CHANAL et les disparus de Mourmelon, disparues de l’Yonne et centre de torture d’Appoigny, SANTOUS, TREGOUET, JAMBERT, BORREL, JPK COURAUD, Barbara COLL, BEREGOVOY, GROSSOUVRE (qui avait prévenu MOBUTU de ne pas prendre l’avion d’HABYARIMANA), génocides du Burundi-Rwanda-Bisesero-Kivu-Zaïre-Congo-Brazzaville-Beach à 8 millions de morts selon Pierre PEAN page 9 de « Carnages » en haut…

Affaires de l’Observatoire, des piastres, des fuites, Ben Barka, massacre des harkis, génocide des Ibos au Biafra, tuerie d’Auriol, Foncière des Champs-Elysées, Aranda, avions renifleurs, Irlandais de Vincennes, écoutes illégales du président et de ses prétoriens, Carrefour du développement, URBA-GRACCO, SAGES, Gaudino et la mafia des tribunaux de commerce, EUROCEF, EUROCEN et assassinat du policier Santous, Pacary Méry, affaire Schuller-Maréchal, COGEDIM, Carcassonne, Draguignan, Century, cliniques de Marseille, Canson, HLM de Paris, du Gard et des Alpes-Maritimes, cliniques de Marseille, Lycées de l’Ile de France, conseils généraux du Gard, des Alpes-Maritime et de l’Essonne, Joséphine, Vibrachoc, Société Générale, Triangle, Crédit Lyonnais, La Chapelle d’Arblay, CFAO, Executive Life, Française des Jeux, autoamnistie, Yanacocha, GMF, MNEF, CREF, PREFON, CRH, UGAP, enveloppes illégales des fonctionnaires des Finances (cf Mathias Emmerich « La République prodigue » page 67), Luchaire, Krajina, extinction des puits de pétrole et indemnité de guerre du Golfe, Elf, héritage Giacometti, sous-marins de Karachi, frégates de Taiwan et d’Arabie Séoudite SAWARI I et II, Mouette, Shola et SLBS, contrat Shahine, chars Leclerc, pétrole contre nourriture, Angolagate, comités d’entreprise RATP, EDF et Air France, TGV, fonds secrets, questure de la Ville de Paris, fraude électorale à Paris, emplois fictifs Ville de Paris-Air France-CRI, marchés de l’eau, sang contaminé, Mediator et Isoméride, prothèses PIP, ARC, SPA, Nice, Grenoble, Lyon, Angoulême, Perben Aubert, Voirain, Verita, Renard/Cannes/Laurent le Magnifique, Piat, Arrecks, arsenal de Toulon, hélice et arbre de transmission du Charles de Gaulle, Sébastien Pisani, techniciens de la DCN tués à Karachi, pilotes militaires français de l’avion de Juvénal Habyarimana, trahison d’Etat pour le raid des Etendard sur la Bekaa, pompiers volontaires de Loriol, UIMM et 1%, réseau de corruption de Perpignan (« Les frères invisibles » page 231), héritage Canson, réseaux de spoliation de Lyon (cf « Les frères invisibles » pages 285-292 : un franc-maçon est spolié par des francs-maçons), Montpellier, Bordeaux et Marseille (Apollonia), gendarmes de Rivesaltes, déchets de Marseille, faux diplômes de l’université de Toulon, Hauts de Seine, partenariats public-privé, cession des autoroutes, Sénat, Flosse, milice GIP, assassinat du journaliste JPK Couraud, Société Générale bis avec Kerviel, Caisse d’Epargne, Cahuzac et Augier, OffshoreLeaks-Crédit Agricole-BNP-notables, disparues de l’Yonne et centre de torture d’Appoigny, Fourniret et son château, assassinat de Géraldine Giraud et de son amie, Alègre, Dutroux Nice Antibes DEFI Perpignan, Institut de danse de Grasse, Chanal, Angers, Outreau, le juge pédocriminel qui jugeait ses pairs pédocriminels au CSM Conseil Supérieur de la Magistrature, Germanos, ministre pédocriminel au Maroc, Glencross, Doucé, harcèlement des gendarmes De Baets, Willy Holvoet, Candela, Calliet, Jodet, Jambert, Roussel, Mechain, scandale de l’IGS, génocides Bamiléké, Burundi, Rwanda [Thierry DESJARDINS « La décomposition française » page 113 : « … plus personne ne croit aujourd’hui que Bérégovoy et Grossouvre se soient, eux, suicidés…; page 114 : « … « intransportable »… Bérégovoy est mort pendant le transport… »], Kivu, Congo-Brazzaville, rôle de l’ONU dans les génocides, maraboutages des élections présidentielles [Eric BRANCA Arnaud FOLCH « Histoire secrète de la droite » page 10-11 et Sylvie JUMEL « La sorcellerie au cœur de la République »]… Affaire Eurocen, au coeur de la Préfecture de Police de Paris 0,5 milliard de francs (« l’affaire Eurocen… impliquait profondément l’interloge maçonnique de la police » [qui comporte 2 niveaux selon « Les frères invisibles »] selon Gaetner cité par « Les frères invisibles » p 346). Un milliard de francs de délit d’initié est cité pour l’affaire Société Générale, un milliard de francs de 83 à 89 pour les associations paramunicipales de Nice (« Les frères invisibles » p 95), 1 milliard de francs de marchés irréguliers pour l’UGAP (Monde 22/9/99). Air Liberté 1 milliard. Jean-Pierre chiffre les pots de vin à 1,6 milliards dans l’affaire MGM-SASEA/Crédit Lyonnais. Urba : 1,2 milliard (Montaldo « Rendez l’argent » p299) et affaires du RPR environ 1 milliard (Valdiguié « Notre honorable président » p145). Crédit Agricole de l’Yonne 2 milliards (« Disparus de l’Yonne » p126-127). Le Point du 23/3/01 mentionne de 1 à 2 milliards de détournements pour le seul arsenal de Toulon sans compter les autres arsenaux. Selon Tous contribuables n°15 de janvier 2003 : « Au total, le coût des gabegies devrait s’élever pour l’Etat à 1,2 milliard d’euros… » (près de 8 milliards de francs) pour la DCN. Pour le Monde du 21/12/2000 les détournements de Sirven à Elf se montent à 3,5 milliards. Surfacturations du TGV et des lycées d’Ile de France: 4,5 milliards. GMF : 9 milliards (« Les frères invisibles » page 315). Calvi et Pfister, dans « Le repas des fauves », mentionnent : après les bien timorés travaux de la commission d’enquête parlementaire sur le Crédit lyonnais, Charles de Courson, député UDF de la Marne, avait indiqué, en mars 1997, devant la commission des Finances de l’Assemblée nationale, que « les détournements avérés des cadres ou des dirigeants » de la banque publique pouvaient être estimés à 5 milliards de francs [Express 2/4/98 p93 : « L’affaire du Crédit Lyonnais est une succession de renvois d’ascenseurs maçons. C’est explosif. » ; Express 19/4/01 p86 : le président du CDR est maçon « pour de bon »]. Angolagate 1 milliard de commissions et lien avec génocide selon l’abbé Pierre. Mine d’or de Yanacocha : « perte » de 4 milliards. « 2,3 milliards de francs versés… rétro-commissions… d’un contrat de vente de navires passé avec le Koweit en 1995… » (« Scandales à l’Elysée » p254). Contrat Shahine avec l’Arabie Séoudite : 1,75 milliards de francs (« Noir Chirac » de Verschave p 186). Frégates d’Arabie Séoudite : 2,5 milliards de rétro-commissions (9,84 milliards de francs selon « Noir Chirac » de Verschave p 186). Taiwan 5 milliards de retrocommissions (Monde 7/12/2000 « de droite et de gauche » selon Dumas, Figaro 23/4/2001, confirmé par le Monde du 30/10/2001 sur la découverte de 5 milliards (en fait 2,8 milliards de dollars ont transité, soit près de 17 milliards de francs) sur le compte suisse de Wang pour les frégates de Thomson, les Mirage et missiles de Dassault, SNECMA et Matra). CCR /Rochefort Finances 1 milliard. Apollonia 1 milliard d’euros soit 6,56 milliards de francs. Corse : Crédit Agricole 0,9 milliard (« Crédit Agricole hors la loi ? » Izambert), coût du terrorisme 5 milliards, pompage annuel de la métropole 12,6 milliards (B.Bonnet « Préfet en Corse » p191). Point 23/5/03 p87 : « Le char Leclerc – et le contrat abracadabrantesque avec les Emirats – est le principal responsable des pertes gigantesques de Giat Industries (4 milliards d’euros depuis 1990!). » soit 26 milliards de francs. En février 2000, coup de théâtre : Abdallah Mutawa, l’unique interlocuteur du GIAT aux Emirats, est placé en résidence surveillée. La rumeur évoque de possibles actes de corruption. (Libération 8/4/03). Une partie des fabuleuses avances du contrat a servi a spéculer sur le marché des capitaux, ce qui s’est soldé par plus de 2 milliards de perte. Affaire Apollonia 1 milliard d’euros. L’analogie systémique avec Yanacocha questionne comme les 1,2 milliards de commissions de Technip TSKJ pour Bonny Island au Nigeria (Figaro 2/6/03 p12).Les détournements/rétro-commissions dépassent-ils 50 milliards de francs au sommet de l’Etat : la question principale étant, combien pour les 200 milliards [payés en grande partie par nos impôts] et les deux incendies du Crédit Lyonnais (« Les frères invisibles » pages 312-314, « Noir Chirac » p 73-145-186-233-237 ; le Point 7/2/98 et 16/1/99 ; Laske « Ils se croyaient intouchables » pages 101 et 120 à 127 ; Lascoumes « Corruptions » page 68 et Eva Joly « Est-ce dans ce monde-là que nous voulons vivre ? » page 268, ; Figaro 23/4/2001 ; en pages 232-233 de « Noir Chirac » Verschave boucle l’affaire Joséphine levée par Montaldo, avec les vrais-faux billets de Bahrein au Tchad (!) : « L’un des intermédiaires arrêtés à Paris, Claude Sokolovitch, a déclaré que le deal envisagé visait à conclure les échanges de milliards entre Paris et la péninsule arabique amorcés en 1983 lors d’une méga opération financière Joséphine. La connaissance qu’a Jacques Chirac de ce montage explosif est aussi grande que son intimité avec Rafic Hariri, l’un des chefs artificiers de cette « USINE A GAZ » A LAQUELLE EST MENOTTE UN LARGE ECHANTILLON DE LEADERS POLITIQUES FRANCAIS. » ?…) ? »

Taïwan connection » p 59 : rétrocommissions « … 70% POUR CEUX QUI SONT AU POUVOIR ET 30% POUR CEUX DE L’OPPOSITION … ». Le Floch-Prigent (Monde du 13/11/03 p 16) : « … « Je m’en suis ouvert au président François Mitterrand, qui m’a dit qu’il vaudrait mieux REEQUILIBRER LES CHOSES, SANS TOUTEFOIS OUBLIER LE RPR »… » LA CORRUPTION FAIT PERDRE A L’ETAT 98,4 MILLIARDS DE RECETTES/AN (Point 25/10/02 p 44, source Service Central de Prévention de la Corruption). VERSCHAVE CHIFFRE, DANS « NOIR CHIRAC » p 73, A 131 MILLIARDS/AN LES « MARGES NON OFFICIELLES DEGAGEES » (Françafrique, armement, nucléaire, pétrole, finance, jeux…). Sur la base de ces chiffres la France fait largement mieux que la Grèce : « … Selon un récent rapport parlementaire, de 1975 à 2008, ce sont plus de 200 milliards qui ont été détournés par les politiques sous forme de commissions occultes sur les gros contrats commerciaux… » Source Aujourd’hui en France 31/10/11 page 12 en haut à droite. Fraude à la TVA : 10 Mds€/an en France et 100 Mds€/an en Europe. Fraude à la TVA sur les droits de pollution : 1,6 Md€ en France, 10 à 20 Mds€ en Europe (source « Carbone connexion Le casse du siècle » page 214)…

Subprimes (France : opérations des banques garanties par l’État pour 320 milliards d’euros et aide à la recapitalisation des banques pour 40 milliards d’euros. Le 7 janvier 2009 en France, le chef de l’État annonce un nouveau soutien aux banques d’un montant estimé à 10,5 millards d’Euros. Source Wikipedia ) et emprunts toxiques (18,8 milliards d’euros selon la commission parlementaire) avec plantage de DEXIA, façon Crédit Lyonnais-bis, avec une facture de 12 à 17 milliards d’euros (« Dexia, une banque toxique » Nicolas CORI et Catherine LE GALL page 196), faisandage du LIBOR et de l’EURIBOR.

POUR JEAN-LUC TOULY DANS “LE VRAI POUVOIR D’UN CITOYEN” PAGE 158 : “… LE CHIFFRAGE DU COUT DE LA CORRUPTION SUR LES MARCHES PUBLICS EST DE L’ORDRE DE 30 MILLIARDS D’EUROS. CE MONTANT S’AJOUTE A CELUI DE LA FRAUDE QUI EST DU MEME ORDRE…”

POUR ANTOINE PEILLON, JOURNALISTE (DOS DE COUVERTURE DE SON LIVRE “CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT A LA FRANCE”) : “600 MILLIARDS D’EUROS : C’EST LA SOMME ASTRONOMIQUE QUI SE CACHE DEPUIS DES DECENNIES DANS LES PARADIS FISCAUX, SOIT PRES DE 10% DU PATRIMOINE DES FRANCAIS…”[Complété pour l’Arabie saoudite le 25/10/2012, pour Bisesero, SANTOUS et TREGOUET le 28/12/12, massacres, PPP et autoroutes le 4/1/13]


« Un super-procureur pour punir le proc de Paris [celui qui a poursuivi CAHUZAC]… le super-proc aura une « compétence nationale ». La plupart des affaires sensibles tomberont dans son giron. Il disposera de sa propre équipê, et toute une bande de juges d’instruction spéciaux [comme dans section spéciale ?] seront affectés à son unité… » Canard 24/4/13. On vous le dit, la France est un pays totalitaire de type Poutinien : normal, en Ripoublique exemplaire (1) !

(1) Massacres DUTROUX DEFI Nice Antibes Perpignan, ALEGRE, Angers et Outreau, FOURNIRET en son château à vitre sans tain évacuant sa femme après chaque enlèvement, CHANAL et les disparus de Mourmelon, disparues de l’Yonne et centre de torture d’Appoigny, SANTOUS, TREGOUET, JAMBERT, BORREL, JPK COURAUD, Barbara COLL, BEREGOVOY, GROSSOUVRE (qui avait prévenu MOBUTU de ne pas prendre l’avion d’HABYARIMANA), génocides du Burundi-Rwanda-Bisesero-Kivu-Zaïre-Congo-Brazzaville-Beach à 8 millions de morts selon Pierre PEAN page 9 de « Carnages » en haut…

Affaires de l’Observatoire, des piastres, des fuites, Ben Barka, massacre des harkis, génocide des Ibos au Biafra, tuerie d’Auriol, Foncière des Champs-Elysées, Aranda, avions renifleurs, Irlandais de Vincennes, écoutes illégales du président et de ses prétoriens, Carrefour du développement, URBA-GRACCO, SAGES, Gaudino et la mafia des tribunaux de commerce, EUROCEF, EUROCEN et assassinat du policier Santous, Pacary Méry, affaire Schuller-Maréchal, COGEDIM, Carcassonne, Draguignan, Century, cliniques de Marseille, Canson, HLM de Paris, du Gard et des Alpes-Maritimes, cliniques de Marseille, Lycées de l’Ile de France, conseils généraux du Gard, des Alpes-Maritime et de l’Essonne, Joséphine, Vibrachoc, Société Générale, Triangle, Crédit Lyonnais, La Chapelle d’Arblay, CFAO, Executive Life, Française des Jeux, autoamnistie, Yanacocha, GMF, MNEF, CREF, PREFON, CRH, UGAP, enveloppes illégales des fonctionnaires des Finances (cf Mathias Emmerich « La République prodigue » page 67), Luchaire, Krajina, extinction des puits de pétrole et indemnité de guerre du Golfe, Elf, héritage Giacometti, sous-marins de Karachi, frégates de Taiwan et d’Arabie Séoudite SAWARI I et II, Mouette, Shola et SLBS, contrat Shahine, chars Leclerc, pétrole contre nourriture, Angolagate, comités d’entreprise RATP, EDF et Air France, TGV, fonds secrets, questure de la Ville de Paris, fraude électorale à Paris, emplois fictifs Ville de Paris-Air France-CRI, marchés de l’eau, sang contaminé, Mediator et Isoméride, prothèses PIP, ARC, SPA, Nice, Grenoble, Lyon, Angoulême, Perben Aubert, Voirain, Verita, Renard/Cannes/Laurent le Magnifique, Piat, Arrecks, arsenal de Toulon, hélice et arbre de transmission du Charles de Gaulle, Sébastien Pisani, techniciens de la DCN tués à Karachi, pilotes militaires français de l’avion de Juvénal Habyarimana, trahison d’Etat pour le raid des Etendard sur la Bekaa, pompiers volontaires de Loriol, UIMM et 1%, réseau de corruption de Perpignan (« Les frères invisibles » page 231), héritage Canson, réseaux de spoliation de Lyon (cf « Les frères invisibles » pages 285-292 : un franc-maçon est spolié par des francs-maçons), Montpellier, Bordeaux et Marseille (Apollonia), gendarmes de Rivesaltes, déchets de Marseille, faux diplômes de l’université de Toulon, Hauts de Seine, partenariats public-privé, cession des autoroutes, Sénat, Flosse, milice GIP, assassinat du journaliste JPK Couraud, Société Générale bis avec Kerviel, Caisse d’Epargne, Cahuzac et Augier, OffshoreLeaks-Crédit Agricole-BNP-notables, disparues de l’Yonne et centre de torture d’Appoigny, Fourniret et son château, assassinat de Géraldine Giraud et de son amie, Alègre, Dutroux Nice Antibes DEFI Perpignan, Institut de danse de Grasse, Chanal, Angers, Outreau, le juge pédocriminel qui jugeait ses pairs pédocriminels au CSM Conseil Supérieur de la Magistrature, Germanos, ministre pédocriminel au Maroc, Glencross, Doucé, harcèlement des gendarmes De Baets, Willy Holvoet, Candela, Calliet, Jodet, Jambert, Roussel, Mechain, scandale de l’IGS, génocides Bamiléké, Burundi, Rwanda [Thierry DESJARDINS « La décomposition française » page 113 : « … plus personne ne croit aujourd’hui que Bérégovoy et Grossouvre se soient, eux, suicidés…; page 114 : « … « intransportable »… Bérégovoy est mort pendant le transport… »], Kivu, Congo-Brazzaville, rôle de l’ONU dans les génocides, maraboutages des élections présidentielles [Eric BRANCA Arnaud FOLCH « Histoire secrète de la droite » page 10-11 et Sylvie JUMEL « La sorcellerie au cœur de la République »]… Affaire Eurocen, au coeur de la Préfecture de Police de Paris 0,5 milliard de francs (« l’affaire Eurocen… impliquait profondément l’interloge maçonnique de la police » [qui comporte 2 niveaux selon « Les frères invisibles »] selon Gaetner cité par « Les frères invisibles » p 346). Un milliard de francs de délit d’initié est cité pour l’affaire Société Générale, un milliard de francs de 83 à 89 pour les associations paramunicipales de Nice (« Les frères invisibles » p 95), 1 milliard de francs de marchés irréguliers pour l’UGAP (Monde 22/9/99). Air Liberté 1 milliard. Jean-Pierre chiffre les pots de vin à 1,6 milliards dans l’affaire MGM-SASEA/Crédit Lyonnais. Urba : 1,2 milliard (Montaldo « Rendez l’argent » p299) et affaires du RPR environ 1 milliard (Valdiguié « Notre honorable président » p145). Crédit Agricole de l’Yonne 2 milliards (« Disparus de l’Yonne » p126-127). Le Point du 23/3/01 mentionne de 1 à 2 milliards de détournements pour le seul arsenal de Toulon sans compter les autres arsenaux. Selon Tous contribuables n°15 de janvier 2003 : « Au total, le coût des gabegies devrait s’élever pour l’Etat à 1,2 milliard d’euros… » (près de 8 milliards de francs) pour la DCN. Pour le Monde du 21/12/2000 les détournements de Sirven à Elf se montent à 3,5 milliards. Surfacturations du TGV et des lycées d’Ile de France: 4,5 milliards. GMF : 9 milliards (« Les frères invisibles » page 315). Calvi et Pfister, dans « Le repas des fauves », mentionnent : après les bien timorés travaux de la commission d’enquête parlementaire sur le Crédit lyonnais, Charles de Courson, député UDF de la Marne, avait indiqué, en mars 1997, devant la commission des Finances de l’Assemblée nationale, que « les détournements avérés des cadres ou des dirigeants » de la banque publique pouvaient être estimés à 5 milliards de francs [Express 2/4/98 p93 : « L’affaire du Crédit Lyonnais est une succession de renvois d’ascenseurs maçons. C’est explosif. » ; Express 19/4/01 p86 : le président du CDR est maçon « pour de bon »]. Angolagate 1 milliard de commissions et lien avec génocide selon l’abbé Pierre. Mine d’or de Yanacocha : « perte » de 4 milliards. « 2,3 milliards de francs versés… rétro-commissions… d’un contrat de vente de navires passé avec le Koweit en 1995… » (« Scandales à l’Elysée » p254). Contrat Shahine avec l’Arabie Séoudite : 1,75 milliards de francs (« Noir Chirac » de Verschave p 186). Frégates d’Arabie Séoudite : 2,5 milliards de rétro-commissions (9,84 milliards de francs selon « Noir Chirac » de Verschave p 186). Taiwan 5 milliards de retrocommissions (Monde 7/12/2000 « de droite et de gauche » selon Dumas, Figaro 23/4/2001, confirmé par le Monde du 30/10/2001 sur la découverte de 5 milliards (en fait 2,8 milliards de dollars ont transité, soit près de 17 milliards de francs) sur le compte suisse de Wang pour les frégates de Thomson, les Mirage et missiles de Dassault, SNECMA et Matra). CCR /Rochefort Finances 1 milliard. Apollonia 1 milliard d’euros soit 6,56 milliards de francs. Corse : Crédit Agricole 0,9 milliard (« Crédit Agricole hors la loi ? » Izambert), coût du terrorisme 5 milliards, pompage annuel de la métropole 12,6 milliards (B.Bonnet « Préfet en Corse » p191). Point 23/5/03 p87 : « Le char Leclerc – et le contrat abracadabrantesque avec les Emirats – est le principal responsable des pertes gigantesques de Giat Industries (4 milliards d’euros depuis 1990!). » soit 26 milliards de francs. En février 2000, coup de théâtre : Abdallah Mutawa, l’unique interlocuteur du GIAT aux Emirats, est placé en résidence surveillée. La rumeur évoque de possibles actes de corruption. (Libération 8/4/03). Une partie des fabuleuses avances du contrat a servi a spéculer sur le marché des capitaux, ce qui s’est soldé par plus de 2 milliards de perte. Affaire Apollonia 1 milliard d’euros. L’analogie systémique avec Yanacocha questionne comme les 1,2 milliards de commissions de Technip TSKJ pour Bonny Island au Nigeria (Figaro 2/6/03 p12).Les détournements/rétro-commissions dépassent-ils 50 milliards de francs au sommet de l’Etat : la question principale étant, combien pour les 200 milliards [payés en grande partie par nos impôts] et les deux incendies du Crédit Lyonnais (« Les frères invisibles » pages 312-314, « Noir Chirac » p 73-145-186-233-237 ; le Point 7/2/98 et 16/1/99 ; Laske « Ils se croyaient intouchables » pages 101 et 120 à 127 ; Lascoumes « Corruptions » page 68 et Eva Joly « Est-ce dans ce monde-là que nous voulons vivre ? » page 268, ; Figaro 23/4/2001 ; en pages 232-233 de « Noir Chirac » Verschave boucle l’affaire Joséphine levée par Montaldo, avec les vrais-faux billets de Bahrein au Tchad (!) : « L’un des intermédiaires arrêtés à Paris, Claude Sokolovitch, a déclaré que le deal envisagé visait à conclure les échanges de milliards entre Paris et la péninsule arabique amorcés en 1983 lors d’une méga opération financière Joséphine. La connaissance qu’a Jacques Chirac de ce montage explosif est aussi grande que son intimité avec Rafic Hariri, l’un des chefs artificiers de cette « USINE A GAZ » A LAQUELLE EST MENOTTE UN LARGE ECHANTILLON DE LEADERS POLITIQUES FRANCAIS. » ?…) ? »

Taïwan connection » p 59 : rétrocommissions « … 70% POUR CEUX QUI SONT AU POUVOIR ET 30% POUR CEUX DE L’OPPOSITION … ». Le Floch-Prigent (Monde du 13/11/03 p 16) : « … « Je m’en suis ouvert au président François Mitterrand, qui m’a dit qu’il vaudrait mieux REEQUILIBRER LES CHOSES, SANS TOUTEFOIS OUBLIER LE RPR »… » LA CORRUPTION FAIT PERDRE A L’ETAT 98,4 MILLIARDS DE RECETTES/AN (Point 25/10/02 p 44, source Service Central de Prévention de la Corruption). VERSCHAVE CHIFFRE, DANS « NOIR CHIRAC » p 73, A 131 MILLIARDS/AN LES « MARGES NON OFFICIELLES DEGAGEES » (Françafrique, armement, nucléaire, pétrole, finance, jeux…). Sur la base de ces chiffres la France fait largement mieux que la Grèce : « … Selon un récent rapport parlementaire, de 1975 à 2008, ce sont plus de 200 milliards qui ont été détournés par les politiques sous forme de commissions occultes sur les gros contrats commerciaux… » Source Aujourd’hui en France 31/10/11 page 12 en haut à droite. Fraude à la TVA : 10 Mds€/an en France et 100 Mds€/an en Europe. Fraude à la TVA sur les droits de pollution : 1,6 Md€ en France, 10 à 20 Mds€ en Europe (source « Carbone connexion Le casse du siècle » page 214)…

Subprimes (France : opérations des banques garanties par l’État pour 320 milliards d’euros et aide à la recapitalisation des banques pour 40 milliards d’euros. Le 7 janvier 2009 en France, le chef de l’État annonce un nouveau soutien aux banques d’un montant estimé à 10,5 millards d’Euros. Source Wikipedia ) et emprunts toxiques (18,8 milliards d’euros selon la commission parlementaire) avec plantage de DEXIA, façon Crédit Lyonnais-bis, avec une facture de 12 à 17 milliards d’euros (« Dexia, une banque toxique » Nicolas CORI et Catherine LE GALL page 196), faisandage du LIBOR et de l’EURIBOR.

POUR JEAN-LUC TOULY DANS “LE VRAI POUVOIR D’UN CITOYEN” PAGE 158 : “… LE CHIFFRAGE DU COUT DE LA CORRUPTION SUR LES MARCHES PUBLICS EST DE L’ORDRE DE 30 MILLIARDS D’EUROS. CE MONTANT S’AJOUTE A CELUI DE LA FRAUDE QUI EST DU MEME ORDRE…”

POUR ANTOINE PEILLON, JOURNALISTE (DOS DE COUVERTURE DE SON LIVRE “CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT A LA FRANCE”) : “600 MILLIARDS D’EUROS : C’EST LA SOMME ASTRONOMIQUE QUI SE CACHE DEPUIS DES DECENNIES DANS LES PARADIS FISCAUX, SOIT PRES DE 10% DU PATRIMOINE DES FRANCAIS…”[Complété pour l’Arabie saoudite le 25/10/2012, pour Bisesero, SANTOUS et TREGOUET le 28/12/12, massacres, PPP et autoroutes le 4/1/13]


Parrainage par 100 000 citoyens pour la présidentielle : statistiquement, il suffit de contrôler quelques milliers de signature pour maîtriser une fraude éventuelle. Donc cette mesure n’a aucune raison autre que totalitaire d’être reniée par HOLLANDE parjure. Il faut faire du parjure politique un crime jugé par un jury citoyen tiré au sort. Et cela évitera que BAUER envoie TAUBIRA dans les pattes de JOSPIN. JOSPIN, comme ROYAL, était dangereux car honnête.


La Ripoublique (1) est le gouvernement du peuple par la Caste (2) pour la Caste (2) contre le peuple.(Constitution coutumière de la France depuis 30 ans) !

(1) Massacres DUTROUX DEFI Nice Antibes Perpignan, ALEGRE, Angers et Outreau, FOURNIRET en son château à vitre sans tain évacuant sa femme après chaque enlèvement, CHANAL et les disparus de Mourmelon, disparues de l’Yonne et centre de torture d’Appoigny, SANTOUS, TREGOUET, JAMBERT, BORREL, JPK COURAUD, Barbara COLL, BEREGOVOY, GROSSOUVRE (qui avait prévenu MOBUTU de ne pas prendre l’avion d’HABYARIMANA), génocides du Burundi-Rwanda-Bisesero-Kivu-Zaïre-Congo-Brazzaville-Beach à 8 millions de morts selon Pierre PEAN page 9 de « Carnages » en haut…

Affaires de l’Observatoire, des piastres, des fuites, Ben Barka, massacre des harkis, génocide des Ibos au Biafra, tuerie d’Auriol, Foncière des Champs-Elysées, Aranda, avions renifleurs, Irlandais de Vincennes, écoutes illégales du président et de ses prétoriens, Carrefour du développement, URBA-GRACCO, SAGES, Gaudino et la mafia des tribunaux de commerce, EUROCEF, EUROCEN et assassinat du policier Santous, Pacary Méry, affaire Schuller-Maréchal, COGEDIM, Carcassonne, Draguignan, Century, cliniques de Marseille, Canson, HLM de Paris, du Gard et des Alpes-Maritimes, cliniques de Marseille, Lycées de l’Ile de France, conseils généraux du Gard, des Alpes-Maritime et de l’Essonne, Joséphine, Vibrachoc, Société Générale, Triangle, Crédit Lyonnais, La Chapelle d’Arblay, CFAO, Executive Life, Française des Jeux, autoamnistie, Yanacocha, GMF, MNEF, CREF, PREFON, CRH, UGAP, enveloppes illégales des fonctionnaires des Finances (cf Mathias Emmerich « La République prodigue » page 67), Luchaire, Krajina, extinction des puits de pétrole et indemnité de guerre du Golfe, Elf, héritage Giacometti, sous-marins de Karachi, frégates de Taiwan et d’Arabie Séoudite SAWARI I et II, Mouette, Shola et SLBS, contrat Shahine, chars Leclerc, pétrole contre nourriture, Angolagate, comités d’entreprise RATP, EDF et Air France, TGV, fonds secrets, questure de la Ville de Paris, fraude électorale à Paris, emplois fictifs Ville de Paris-Air France-CRI, marchés de l’eau, sang contaminé, Mediator et Isoméride, prothèses PIP, ARC, SPA, Nice, Grenoble, Lyon, Angoulême, Perben Aubert, Voirain, Verita, Renard/Cannes/Laurent le Magnifique, Piat, Arrecks, arsenal de Toulon, hélice et arbre de transmission du Charles de Gaulle, Sébastien Pisani, techniciens de la DCN tués à Karachi, pilotes militaires français de l’avion de Juvénal Habyarimana, trahison d’Etat pour le raid des Etendard sur la Bekaa, pompiers volontaires de Loriol, UIMM et 1%, réseau de corruption de Perpignan (« Les frères invisibles » page 231), héritage Canson, réseaux de spoliation de Lyon (cf « Les frères invisibles » pages 285-292 : un franc-maçon est spolié par des francs-maçons), Montpellier, Bordeaux et Marseille (Apollonia), gendarmes de Rivesaltes, déchets de Marseille, faux diplômes de l’université de Toulon, Hauts de Seine, partenariats public-privé, cession des autoroutes, Sénat, Flosse, milice GIP, assassinat du journaliste JPK Couraud, Société Générale bis avec Kerviel, Caisse d’Epargne, Cahuzac et Augier, OffshoreLeaks-Crédit Agricole-BNP-notables, disparues de l’Yonne et centre de torture d’Appoigny, Fourniret et son château, assassinat de Géraldine Giraud et de son amie, Alègre, Dutroux Nice Antibes DEFI Perpignan, Institut de danse de Grasse, Chanal, Angers, Outreau, le juge pédocriminel qui jugeait ses pairs pédocriminels au CSM Conseil Supérieur de la Magistrature, Germanos, ministre pédocriminel au Maroc, Glencross, Doucé, harcèlement des gendarmes De Baets, Willy Holvoet, Candela, Calliet, Jodet, Jambert, Roussel, Mechain, scandale de l’IGS, génocides Bamiléké, Burundi, Rwanda [Thierry DESJARDINS « La décomposition française » page 113 : « … plus personne ne croit aujourd’hui que Bérégovoy et Grossouvre se soient, eux, suicidés…; page 114 : « … « intransportable »… Bérégovoy est mort pendant le transport… »], Kivu, Congo-Brazzaville, rôle de l’ONU dans les génocides, maraboutages des élections présidentielles [Eric BRANCA Arnaud FOLCH « Histoire secrète de la droite » page 10-11 et Sylvie JUMEL « La sorcellerie au cœur de la République »]… Affaire Eurocen, au coeur de la Préfecture de Police de Paris 0,5 milliard de francs (« l’affaire Eurocen… impliquait profondément l’interloge maçonnique de la police » [qui comporte 2 niveaux selon « Les frères invisibles »] selon Gaetner cité par « Les frères invisibles » p 346). Un milliard de francs de délit d’initié est cité pour l’affaire Société Générale, un milliard de francs de 83 à 89 pour les associations paramunicipales de Nice (« Les frères invisibles » p 95), 1 milliard de francs de marchés irréguliers pour l’UGAP (Monde 22/9/99). Air Liberté 1 milliard. Jean-Pierre chiffre les pots de vin à 1,6 milliards dans l’affaire MGM-SASEA/Crédit Lyonnais. Urba : 1,2 milliard (Montaldo « Rendez l’argent » p299) et affaires du RPR environ 1 milliard (Valdiguié « Notre honorable président » p145). Crédit Agricole de l’Yonne 2 milliards (« Disparus de l’Yonne » p126-127). Le Point du 23/3/01 mentionne de 1 à 2 milliards de détournements pour le seul arsenal de Toulon sans compter les autres arsenaux. Selon Tous contribuables n°15 de janvier 2003 : « Au total, le coût des gabegies devrait s’élever pour l’Etat à 1,2 milliard d’euros… » (près de 8 milliards de francs) pour la DCN. Pour le Monde du 21/12/2000 les détournements de Sirven à Elf se montent à 3,5 milliards. Surfacturations du TGV et des lycées d’Ile de France: 4,5 milliards. GMF : 9 milliards (« Les frères invisibles » page 315). Calvi et Pfister, dans « Le repas des fauves », mentionnent : après les bien timorés travaux de la commission d’enquête parlementaire sur le Crédit lyonnais, Charles de Courson, député UDF de la Marne, avait indiqué, en mars 1997, devant la commission des Finances de l’Assemblée nationale, que « les détournements avérés des cadres ou des dirigeants » de la banque publique pouvaient être estimés à 5 milliards de francs [Express 2/4/98 p93 : « L’affaire du Crédit Lyonnais est une succession de renvois d’ascenseurs maçons. C’est explosif. » ; Express 19/4/01 p86 : le président du CDR est maçon « pour de bon »]. Angolagate 1 milliard de commissions et lien avec génocide selon l’abbé Pierre. Mine d’or de Yanacocha : « perte » de 4 milliards. « 2,3 milliards de francs versés… rétro-commissions… d’un contrat de vente de navires passé avec le Koweit en 1995… » (« Scandales à l’Elysée » p254). Contrat Shahine avec l’Arabie Séoudite : 1,75 milliards de francs (« Noir Chirac » de Verschave p 186). Frégates d’Arabie Séoudite : 2,5 milliards de rétro-commissions (9,84 milliards de francs selon « Noir Chirac » de Verschave p 186). Taiwan 5 milliards de retrocommissions (Monde 7/12/2000 « de droite et de gauche » selon Dumas, Figaro 23/4/2001, confirmé par le Monde du 30/10/2001 sur la découverte de 5 milliards (en fait 2,8 milliards de dollars ont transité, soit près de 17 milliards de francs) sur le compte suisse de Wang pour les frégates de Thomson, les Mirage et missiles de Dassault, SNECMA et Matra). CCR /Rochefort Finances 1 milliard. Apollonia 1 milliard d’euros soit 6,56 milliards de francs. Corse : Crédit Agricole 0,9 milliard (« Crédit Agricole hors la loi ? » Izambert), coût du terrorisme 5 milliards, pompage annuel de la métropole 12,6 milliards (B.Bonnet « Préfet en Corse » p191). Point 23/5/03 p87 : « Le char Leclerc – et le contrat abracadabrantesque avec les Emirats – est le principal responsable des pertes gigantesques de Giat Industries (4 milliards d’euros depuis 1990!). » soit 26 milliards de francs. En février 2000, coup de théâtre : Abdallah Mutawa, l’unique interlocuteur du GIAT aux Emirats, est placé en résidence surveillée. La rumeur évoque de possibles actes de corruption. (Libération 8/4/03). Une partie des fabuleuses avances du contrat a servi a spéculer sur le marché des capitaux, ce qui s’est soldé par plus de 2 milliards de perte. Affaire Apollonia 1 milliard d’euros. L’analogie systémique avec Yanacocha questionne comme les 1,2 milliards de commissions de Technip TSKJ pour Bonny Island au Nigeria (Figaro 2/6/03 p12).Les détournements/rétro-commissions dépassent-ils 50 milliards de francs au sommet de l’Etat : la question principale étant, combien pour les 200 milliards [payés en grande partie par nos impôts] et les deux incendies du Crédit Lyonnais (« Les frères invisibles » pages 312-314, « Noir Chirac » p 73-145-186-233-237 ; le Point 7/2/98 et 16/1/99 ; Laske « Ils se croyaient intouchables » pages 101 et 120 à 127 ; Lascoumes « Corruptions » page 68 et Eva Joly « Est-ce dans ce monde-là que nous voulons vivre ? » page 268, ; Figaro 23/4/2001 ; en pages 232-233 de « Noir Chirac » Verschave boucle l’affaire Joséphine levée par Montaldo, avec les vrais-faux billets de Bahrein au Tchad (!) : « L’un des intermédiaires arrêtés à Paris, Claude Sokolovitch, a déclaré que le deal envisagé visait à conclure les échanges de milliards entre Paris et la péninsule arabique amorcés en 1983 lors d’une méga opération financière Joséphine. La connaissance qu’a Jacques Chirac de ce montage explosif est aussi grande que son intimité avec Rafic Hariri, l’un des chefs artificiers de cette « USINE A GAZ » A LAQUELLE EST MENOTTE UN LARGE ECHANTILLON DE LEADERS POLITIQUES FRANCAIS. » ?…) ? »

Taïwan connection » p 59 : rétrocommissions « … 70% POUR CEUX QUI SONT AU POUVOIR ET 30% POUR CEUX DE L’OPPOSITION … ». Le Floch-Prigent (Monde du 13/11/03 p 16) : « … « Je m’en suis ouvert au président François Mitterrand, qui m’a dit qu’il vaudrait mieux REEQUILIBRER LES CHOSES, SANS TOUTEFOIS OUBLIER LE RPR »… » LA CORRUPTION FAIT PERDRE A L’ETAT 98,4 MILLIARDS DE RECETTES/AN (Point 25/10/02 p 44, source Service Central de Prévention de la Corruption). VERSCHAVE CHIFFRE, DANS « NOIR CHIRAC » p 73, A 131 MILLIARDS/AN LES « MARGES NON OFFICIELLES DEGAGEES » (Françafrique, armement, nucléaire, pétrole, finance, jeux…). Sur la base de ces chiffres la France fait largement mieux que la Grèce : « … Selon un récent rapport parlementaire, de 1975 à 2008, ce sont plus de 200 milliards qui ont été détournés par les politiques sous forme de commissions occultes sur les gros contrats commerciaux… » Source Aujourd’hui en France 31/10/11 page 12 en haut à droite. Fraude à la TVA : 10 Mds€/an en France et 100 Mds€/an en Europe. Fraude à la TVA sur les droits de pollution : 1,6 Md€ en France, 10 à 20 Mds€ en Europe (source « Carbone connexion Le casse du siècle » page 214)…

Subprimes (France : opérations des banques garanties par l’État pour 320 milliards d’euros et aide à la recapitalisation des banques pour 40 milliards d’euros. Le 7 janvier 2009 en France, le chef de l’État annonce un nouveau soutien aux banques d’un montant estimé à 10,5 millards d’Euros. Source Wikipedia ) et emprunts toxiques (18,8 milliards d’euros selon la commission parlementaire) avec plantage de DEXIA, façon Crédit Lyonnais-bis, avec une facture de 12 à 17 milliards d’euros (« Dexia, une banque toxique » Nicolas CORI et Catherine LE GALL page 196), faisandage du LIBOR et de l’EURIBOR.

POUR JEAN-LUC TOULY DANS “LE VRAI POUVOIR D’UN CITOYEN” PAGE 158 : “… LE CHIFFRAGE DU COUT DE LA CORRUPTION SUR LES MARCHES PUBLICS EST DE L’ORDRE DE 30 MILLIARDS D’EUROS. CE MONTANT S’AJOUTE A CELUI DE LA FRAUDE QUI EST DU MEME ORDRE…”

POUR ANTOINE PEILLON, JOURNALISTE (DOS DE COUVERTURE DE SON LIVRE “CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT A LA FRANCE”) : “600 MILLIARDS D’EUROS : C’EST LA SOMME ASTRONOMIQUE QUI SE CACHE DEPUIS DES DECENNIES DANS LES PARADIS FISCAUX, SOIT PRES DE 10% DU PATRIMOINE DES FRANCAIS…”[Complété pour l’Arabie saoudite le 25/10/2012, pour Bisesero, SANTOUS et TREGOUET le 28/12/12, massacres, PPP et autoroutes le 4/1/13]

(2) La C5P, la Caste Politique Prébendière Prédatrice Perverse Parasitoïde.


La non prise en compte des blancs et des nuls, son abandon cynique du parrainage citoyen (coût quasi zéro et avantage démocratique infini) fait de « pervers pépère » [Fluide Glacial (copyright les ministres PS)], un « président » Totalitaire Censitaire. La terrorisation des manifestants et de passants pris au passage fait de lui un Totalitaire tout court. La terrorisation extensible est le caractère fondamental de la Terreur Stalinienne [pour STALINE on a déjà donné, avec HERRIOT-gogo, le pacte germano-soviétique, Katyn, la désertion de THOREZ, les invectives de SARTRE et avec la Banque de l’Europe du Nord]. Le viol aggravé et en bande organisée des articles 2 et 3 de la Constitution et 2 et 16 de la Déclaration des droits [de facto des proies] de l’homme, actionne de facto le droit et le devoir de résistance à l’oppression de l’article 2 précité, par le boycott politique et économique, non violent et inventif en crowd sourcing de type open source. C’est LE POINT qui titre : « Sommes nous en 1789 ? », pas l’Huma !

Le Totalitarisme Français est une société secrète au grand jour au sens d’Hannah ARENDT, avec sa Loge P2-Société de Thulé, son Reichsicherheitshauptamt et ses Heydrich, ses SS gnostiques-lucifériens, ses SA satanistes, ses ROEHM, ses fonctions régaliennes de type République de Weimar à l’agonie, son armée de réserves de barbares fabriqués à échelle industrielle, ses rituels létaux et barbares d’ALEGRE à Outreau, sa Légion Condor et ses génocides françafricains à la chaîne à 10 millions de morts. Pour cornaquer une Société de Thulé, il faut 3-4 personnes, pour un génocide type SHOAH-Rwanda, une trentaine de personnes, pour les exécutions sur fichiers, type Nuit des Longs Couteaux ou 7 avril 1994, il suffit de quelques centaines de prétoriens, pour la police politique de type STASI, il suffit de contrôler la hiérarchie et quelques milliers d’hommes de main de profil SA, pour les colonnes infernales type Vendée ou Rwanda, il suffit de laisser carte blanche aux pervers formatés en masse par le tsunami occultiste-sataniste-sadomaso consumériste et médiatique. La France compte 10% de pervers, selon les dossiers sur le sujet. Le contrôle totalitaire de l’appareil régalien (HITLER s’est emparé de l’Allemagne et de l’Autriche par le contrôle des ministères de l’Intérieur : la mise sous contrôle des ministères de l’Intérieur et de la Défense en France aujourd’hui est documentée officiellement par le Figaro Magazine du 7/12/12 page 42), des tireurs de ficelles aux assermentés des sociétés secrètes et aux tenus par le chantage, est transparent. C’EST L’EMPRISE COLOSSALE ET LETALE (ASSASSINATS) DE L’ETOUFFEMENT DES RITUELS PEDOCRIMINELS LETAUX ET BARBARES ET DU GENOCIDE DU RWANDA QUI QUALIFIE LE TOTALITARISME FRANCAIS ET L’ETAT D’ALERTE ROUGE. Le Totalitarisme Français Loge P2-Société de Thulé est classiquement fondé sur la désolation totalitaire de masse du peuple au sens d’Hannah ARENDT ( plus de 4 Français sur 10 ne se chauffent plus correctement aujourd’hui). Pour passer de l’anomie (absence de règles) à l’amok (état de fureur homicide), il ne faut, en France, qu’allumer l’étincelle : la Loge P2-Société de Thulé Totalitaire Française (qui a un palmarès de casseroles létales et barbares à rendre jaloux HITLER, STALINE et MAO) est là pour allumer la mèche, comme au Rwanda !

L’anomie, soigneusement cultivée (1), et les génocides françafricains, galops d’essai à 10 millions de morts, préfigurent un amok de type Rwanda en France sur la base de l’annonce prémonitoire de GOUTEUX, qui en connaissait un rayon sur le sujet. La Loge P2-Société de Thulé est son catalyseur, hoquet du nazisme et de la SHOAH.

Décodage du système :

– « Les cultes de l’enfer » de Dominique CELLURA sur le satanisme, coeur du système France aujourd’hui, complété par « Au Cameroun de Paul Biya » de Fanny PIGEAUD, pages 110-118, sur le fait que tout le monde, hommes, femmes et enfants, passe à la casserole sacrificielle sataniste létale avec actes de barbarie.

– « La mafia des sectes » de Bruno FOUCHEREAU sur « LUCIFER ABC » qui décode le génocide du Rwanda

– « Le Guide des sociétés secrètes » de Jean-Pierre BAYARD (expert encyclopédique de la franc-maçonnerie et auteur d’un ouvrage sur « Les pactes sataniques ») qui dresse le tableau de la nébuleuse occultiste qui a mis la France sous contrôle – « La sorcellerie au cœur de la République » de Sylvie JUMEL, énarque – « Escadrons de la mort, l’école française » de Marie-Monique Robin qui décrit le RSHA, le Reichsicherheitshauptamt français

– « L’affaire Alègre, la vérité assassinée » de Gilles SOUILLES sur l’omerta systématique sur les rituels de pouvoir avec viols, supplices et massacres

– « Outreau la vérité abusée » de Marie-Christine GRYSON-DEJEHANSART et « Cult and ritual abuse » de James Randall NOBLITT et Pamela Sue PERSKIN, sur le versant pédocriminalité rituelle : la pédocriminalité sera revendiquée après l’euthanazie

– Le prologue du livre censuré de Jacques THOMET sur Outreau, avec un risque de scénario de type TAXIL lié au lien avec SORAL.

– « Les disparus de Mourmelon » de Eric BELLAHOUEL, sur les RHOEM français.

– « La France au coeur du génocide des Tutsi » de Jacques MOREL sur la décinaison logistique de « LUCIFER ABC » avec le sorcier du couple HABYARIMANA – « Hitler et l’Ordre Noir » d’André BRISSAUD, « Les racines occultistes du nazisme » de Nicholas GOODRICK-CLARKE, « Hitler et les sociétés secrètes. Les sources occultes du nazisme » de René ALLEAU, sur le Satanisme Au Grand Jour comme hoquet du nazisme. – « Lucifer dethroned » de William & Sharon SCHNOEBELEN confirme « Lucifer démasqué » de Jean KOSTKA/Jules DOINEL, après 100 ans d’aveuglement lié à l’intox experte de TAXIL : les loges bleues sont le paravent de la nébuleuse occultiste et de son noyau sataniste létal tireur de ficelles des génocides.

Entendez-vous dans nos campagnes Mugir ces féroces soldats? Ils viennent jusque dans vos bras. Égorger vos fils, vos compagnes!

Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ? Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne ?

http://beynost.blogspot.com/2012/01/la-decision-europeenne-sur-le.html

https://beynost.wordpress.com/2012/05/14/hollande-dire-la-verite-quoi-quil-nous-en-coute-changer-de-destin-pages-137-138-4-2/

http://sites.google.com/site/bernardreynaudbeynost/glossaire-systemique-de-la-france

http://beynost.blogspot.com/2009/11/temoignage-pour-ledification-de-la.html

(1) Massacres DUTROUX DEFI Nice Antibes Perpignan, ALEGRE, Angers et Outreau, FOURNIRET en son château à vitre sans tain évacuant sa femme après chaque enlèvement, CHANAL et les disparus de Mourmelon, disparues de l’Yonne et centre de torture d’Appoigny, SANTOUS, TREGOUET, JAMBERT, BORREL, JPK COURAUD, Barbara COLL, BEREGOVOY, GROSSOUVRE (qui avait prévenu MOBUTU de ne pas prendre l’avion d’HABYARIMANA), génocides du Burundi-Rwanda-Bisesero-Kivu-Zaïre-Congo-Brazzaville-Beach à 8 millions de morts selon Pierre PEAN page 9 de « Carnages » en haut… Affaires de l’Observatoire, des piastres, des fuites, Ben Barka, massacre des harkis, génocide des Ibos au Biafra, tuerie d’Auriol, Foncière des Champs-Elysées, Aranda, avions renifleurs, Irlandais de Vincennes, écoutes illégales du président et de ses prétoriens, Carrefour du développement, URBA-GRACCO, SAGES, Gaudino et la mafia des tribunaux de commerce, EUROCEF, EUROCEN et assassinat du policier Santous, Pacary Méry, affaire Schuller-Maréchal, COGEDIM, Carcassonne, Draguignan, Century, cliniques de Marseille, Canson, HLM de Paris, du Gard et des Alpes-Maritimes, cliniques de Marseille, Lycées de l’Ile de France, conseils généraux du Gard, des Alpes-Maritime et de l’Essonne, Joséphine, Vibrachoc, Société Générale, Triangle, Crédit Lyonnais, La Chapelle d’Arblay, CFAO, Executive Life, Française des Jeux, autoamnistie, Yanacocha, GMF, MNEF, CREF, PREFON, CRH, UGAP, enveloppes illégales des fonctionnaires des Finances (cf Mathias Emmerich « La République prodigue » page 67), Luchaire, Krajina, extinction des puits de pétrole et indemnité de guerre du Golfe, Elf, héritage Giacometti, sous-marins de Karachi, frégates de Taiwan et d’Arabie Séoudite SAWARI I et II, Mouette, Shola et SLBS, contrat Shahine, chars Leclerc, pétrole contre nourriture, Angolagate, comités d’entreprise RATP, EDF et Air France, TGV, fonds secrets, questure de la Ville de Paris, fraude électorale à Paris, emplois fictifs Ville de Paris-Air France-CRI, marchés de l’eau, sang contaminé, Mediator et Isoméride, prothèses PIP, ARC, SPA, Nice, Grenoble, Lyon, Angoulême, Perben Aubert, Voirain, Verita, Renard/Cannes/Laurent le Magnifique, Piat, Arrecks, arsenal de Toulon, hélice et arbre de transmission du Charles de Gaulle, Sébastien Pisani, techniciens de la DCN tués à Karachi, pilotes militaires français de l’avion de Juvénal Habyarimana, trahison d’Etat pour le raid des Etendard sur la Bekaa, pompiers volontaires de Loriol, UIMM et 1%, réseau de corruption de Perpignan (« Les frères invisibles » page 231), héritage Canson, réseaux de spoliation de Lyon (cf « Les frères invisibles » pages 285-292 : un franc-maçon est spolié par des francs-maçons), Montpellier, Bordeaux et Marseille (Apollonia), gendarmes de Rivesaltes, déchets de Marseille, marché publics des Bouches du Rhône (frères Guérini ABT ALBA OBR Berre-l’Etang Orgon Aix-en-Provence Vauvenargues Peyrolles La Ciotat Communauté urbaine de Marseille, 13 Habitat, Entraide), marchés du Conseil général de Haute Corse, faux diplômes de l’université de Toulon, Hauts de Seine, partenariats public-privé, cession des autoroutes, Sénat, Flosse, milice GIP, assassinat du journaliste JPK Couraud, Société Générale bis avec Kerviel, Caisse d’Epargne, Cahuzac et Augier, frais de police et Guéant, OffshoreLeaks-Crédit Agricole-BNP-notables, disparues de l’Yonne et centre de torture d’Appoigny, Fourniret et son château, assassinat de Géraldine Giraud et de son amie, Alègre, Dutroux Nice Antibes DEFI Perpignan, Institut de danse de Grasse, Chanal, Angers, Outreau, le juge pédocriminel qui jugeait ses pairs pédocriminels au CSM Conseil Supérieur de la Magistrature, Germanos, ministre pédocriminel au Maroc, Glencross, Doucé, harcèlement des gendarmes De Baets, Willy Holvoet, Candela, Calliet, Jodet, Jambert, Roussel, Mechain, scandale de l’IGS, génocides Bamiléké, Burundi, Rwanda [Thierry DESJARDINS « La décomposition française » page 113 : « … plus personne ne croit aujourd’hui que Bérégovoy et Grossouvre se soient, eux, suicidés…; page 114 : « … « intransportable »… Bérégovoy est mort pendant le transport… »], Kivu, Congo-Brazzaville, rôle de l’ONU dans les génocides, maraboutages des élections présidentielles [Eric BRANCA Arnaud FOLCH « Histoire secrète de la droite » page 10-11 et Sylvie JUMEL « La sorcellerie au cœur de la République »]… Affaire Eurocen, au coeur de la Préfecture de Police de Paris 0,5 milliard de francs (« l’affaire Eurocen… impliquait profondément l’interloge maçonnique de la police » [qui comporte 2 niveaux selon « Les frères invisibles »] selon Gaetner cité par « Les frères invisibles » p 346). Un milliard de francs de délit d’initié est cité pour l’affaire Société Générale, un milliard de francs de 83 à 89 pour les associations paramunicipales de Nice (« Les frères invisibles » p 95), 1 milliard de francs de marchés irréguliers pour l’UGAP (Monde 22/9/99). Air Liberté 1 milliard. Jean-Pierre chiffre les pots de vin à 1,6 milliards dans l’affaire MGM-SASEA/Crédit Lyonnais. Urba : 1,2 milliard (Montaldo « Rendez l’argent » p299) et affaires du RPR environ 1 milliard (Valdiguié « Notre honorable président » p145). Crédit Agricole de l’Yonne 2 milliards (« Disparus de l’Yonne » p126-127). Le Point du 23/3/01 mentionne de 1 à 2 milliards de détournements pour le seul arsenal de Toulon sans compter les autres arsenaux. Selon Tous contribuables n°15 de janvier 2003 : « Au total, le coût des gabegies devrait s’élever pour l’Etat à 1,2 milliard d’euros… » (près de 8 milliards de francs) pour la DCN. Pour le Monde du 21/12/2000 les détournements de Sirven à Elf se montent à 3,5 milliards. Surfacturations du TGV et des lycées d’Ile de France: 4,5 milliards. GMF : 9 milliards (« Les frères invisibles » page 315). Calvi et Pfister, dans « Le repas des fauves », mentionnent : après les bien timorés travaux de la commission d’enquête parlementaire sur le Crédit lyonnais, Charles de Courson, député UDF de la Marne, avait indiqué, en mars 1997, devant la commission des Finances de l’Assemblée nationale, que « les détournements avérés des cadres ou des dirigeants » de la banque publique pouvaient être estimés à 5 milliards de francs [Express 2/4/98 p93 : « L’affaire du Crédit Lyonnais est une succession de renvois d’ascenseurs maçons. C’est explosif. » ; Express 19/4/01 p86 : le président du CDR est maçon « pour de bon »]. Angolagate 1 milliard de commissions et lien avec génocide selon l’abbé Pierre. Mine d’or de Yanacocha : « perte » de 4 milliards. « 2,3 milliards de francs versés… rétro-commissions… d’un contrat de vente de navires passé avec le Koweit en 1995… » (« Scandales à l’Elysée » p254). Contrat Shahine avec l’Arabie Séoudite : 1,75 milliards de francs (« Noir Chirac » de Verschave p 186). Frégates d’Arabie Séoudite : 2,5 milliards de rétro-commissions (9,84 milliards de francs selon « Noir Chirac » de Verschave p 186). Taiwan 5 milliards de retrocommissions (Monde 7/12/2000 « de droite et de gauche » selon Dumas, Figaro 23/4/2001, confirmé par le Monde du 30/10/2001 sur la découverte de 5 milliards (en fait 2,8 milliards de dollars ont transité, soit près de 17 milliards de francs) sur le compte suisse de Wang pour les frégates de Thomson, les Mirage et missiles de Dassault, SNECMA et Matra). CCR /Rochefort Finances 1 milliard. Apollonia 1 milliard d’euros soit 6,56 milliards de francs. Corse : Crédit Agricole 0,9 milliard (« Crédit Agricole hors la loi ? » Izambert), coût du terrorisme 5 milliards, pompage annuel de la métropole 12,6 milliards (B.Bonnet « Préfet en Corse » p191). Point 23/5/03 p87 : « Le char Leclerc – et le contrat abracadabrantesque avec les Emirats – est le principal responsable des pertes gigantesques de Giat Industries (4 milliards d’euros depuis 1990!). » soit 26 milliards de francs. En février 2000, coup de théâtre : Abdallah Mutawa, l’unique interlocuteur du GIAT aux Emirats, est placé en résidence surveillée. La rumeur évoque de possibles actes de corruption. (Libération 8/4/03). Une partie des fabuleuses avances du contrat a servi a spéculer sur le marché des capitaux, ce qui s’est soldé par plus de 2 milliards de perte. Affaire Apollonia 1 milliard d’euros. L’analogie systémique avec Yanacocha questionne comme les 1,2 milliards de commissions de Technip TSKJ pour Bonny Island au Nigeria (Figaro 2/6/03 p12).Les détournements/rétro-commissions dépassent-ils 50 milliards de francs au sommet de l’Etat : la question principale étant, combien pour les 200 milliards [payés en grande partie par nos impôts] et les deux incendies du Crédit Lyonnais (« Les frères invisibles » pages 312-314, « Noir Chirac » p 73-145-186-233-237 ; le Point 7/2/98 et 16/1/99 ; Laske « Ils se croyaient intouchables » pages 101 et 120 à 127 ; Lascoumes « Corruptions » page 68 et Eva Joly « Est-ce dans ce monde-là que nous voulons vivre ? » page 268, ; Figaro 23/4/2001 ; en pages 232-233 de « Noir Chirac » Verschave boucle l’affaire Joséphine levée par Montaldo, avec les vrais-faux billets de Bahrein au Tchad (!) : « L’un des intermédiaires arrêtés à Paris, Claude Sokolovitch, a déclaré que le deal envisagé visait à conclure les échanges de milliards entre Paris et la péninsule arabique amorcés en 1983 lors d’une méga opération financière Joséphine. La connaissance qu’a Jacques Chirac de ce montage explosif est aussi grande que son intimité avec Rafic Hariri, l’un des chefs artificiers de cette « USINE A GAZ » A LAQUELLE EST MENOTTE UN LARGE ECHANTILLON DE LEADERS POLITIQUES FRANCAIS. » ?…) ? »

Taïwan connection » p 59 : rétrocommissions « … 70% POUR CEUX QUI SONT AU POUVOIR ET 30% POUR CEUX DE L’OPPOSITION … ». Le Floch-Prigent (Monde du 13/11/03 p 16) : « … « Je m’en suis ouvert au président François Mitterrand, qui m’a dit qu’il vaudrait mieux REEQUILIBRER LES CHOSES, SANS TOUTEFOIS OUBLIER LE RPR »… » LA CORRUPTION FAIT PERDRE A L’ETAT 98,4 MILLIARDS DE RECETTES/AN (Point 25/10/02 p 44, source Service Central de Prévention de la Corruption). VERSCHAVE CHIFFRE, DANS « NOIR CHIRAC » p 73, A 131 MILLIARDS/AN LES « MARGES NON OFFICIELLES DEGAGEES » (Françafrique, armement, nucléaire, pétrole, finance, jeux…). Sur la base de ces chiffres la France fait largement mieux que la Grèce : « … Selon un récent rapport parlementaire, de 1975 à 2008, ce sont plus de 200 milliards qui ont été détournés par les politiques sous forme de commissions occultes sur les gros contrats commerciaux… » Source Aujourd’hui en France 31/10/11 page 12 en haut à droite. Fraude à la TVA : 10 Mds€/an en France et 100 Mds€/an en Europe. Fraude à la TVA sur les droits de pollution : 1,6 Md€ en France, 10 à 20 Mds€ en Europe (source « Carbone connexion Le casse du siècle » page 214)…

Subprimes (France : opérations des banques garanties par l’État pour 320 milliards d’euros et aide à la recapitalisation des banques pour 40 milliards d’euros. Le 7 janvier 2009 en France, le chef de l’État annonce un nouveau soutien aux banques d’un montant estimé à 10,5 millards d’Euros. Source Wikipedia ) et emprunts toxiques (18,8 milliards d’euros selon la commission parlementaire) avec plantage de DEXIA, façon Crédit Lyonnais-bis, avec une facture de 12 à 17 milliards d’euros (« Dexia, une banque toxique » Nicolas CORI et Catherine LE GALL page 196), faisandage du LIBOR et de l’EURIBOR.

POUR JEAN-LUC TOULY DANS “LE VRAI POUVOIR D’UN CITOYEN” PAGE 158 : “… LE CHIFFRAGE DU COUT DE LA CORRUPTION SUR LES MARCHES PUBLICS EST DE L’ORDRE DE 30 MILLIARDS D’EUROS. CE MONTANT S’AJOUTE A CELUI DE LA FRAUDE QUI EST DU MEME ORDRE…”

POUR ANTOINE PEILLON, JOURNALISTE (DOS DE COUVERTURE DE SON LIVRE “CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT A LA FRANCE”) : “600 MILLIARDS D’EUROS : C’EST LA SOMME ASTRONOMIQUE QUI SE CACHE DEPUIS DES DECENNIES DANS LES PARADIS FISCAUX, SOIT PRES DE 10% DU PATRIMOINE DES FRANCAIS…”[Complété pour l’Arabie saoudite le 25/10/2012, pour Bisesero, SANTOUS et TREGOUET le 28/12/12, massacres, PPP et autoroutes le 4/1/13]


A 66 ans, je suis profondément fier de ne pas avoir voté au 2e tour de la présidentielle.


Photos d’hélico de la manif du 24 mars : « … Un embarras perceptible et des explications un brin confuses. La conférence de presse de la Direction du renseignement de la préfecture de police de Paris, mardi, a surtout permis de comprendre que la «grande maison» a des progrès à faire en termes de communication. Les ex-RG sont accusés, dans le mini-documentaire pour l’heure diffusé sur Internet d’un journaliste indépendant, Pierre Barnérias, d’avoir falsifié les photos aériennes de la Manif pour tous du 24 mars dernier pour en minimiser l’ampleur. Et l’égérie du mouvement, Frigide Barjot, réclame maintenant des comptes aux autorités par voie de justice…. » Figaro sur le web