A la veille du Stalingrad de Debaltseve, la ministre de la « défense » allemande en remet une couche en matière de je roule , à tombeaux ouverts, pour POUTINE et j’en suis restée au traité de Rapallo : « Nous ne voulons pas mettre à genoux la Russie. »

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s