Grosse erreur tactique de POUTINE avec ses manifestants Anti-Maïdan rémunérés : il montre que la démocratie directe le terrorise. Le tempérement pervers hait la vie, il veut que tout soit « viande froide » selon la formule de POUTINE lui-même (cf « La passion de détruire » d’Erich FROMM). La « verticale du pouvoir » est un mammouth surgelé alors que le permafrost se décongèle. L’entreprise spontanée type SEMCO (« Semler « A contre-courant », référence de Handy), OTICON, IDEO, IDEMITSU KOSAN, GTE, VISA, WL GORE, AES, ou NUMMI (O’Reilly et Pfffer de Stanford dans « Hidden values »), JOHNSONVILLE FOODS, le swarm system de Kelly (l’open source de Linus), est l’attracteur irrésistible : « The notion of introducing weak broadcasting into evolution is quite appealing… simultaneous agents trying to optimize a path… Thousands of full time adversaries who specialize in finding what’s wrong with it… That’s the evolutionary deal. We trade power for control. For control junkies like us it’s a devil bargain. No one is as smart as everyone. » Pour Pyzdek dans « The end of management » : « The basic idea is that complex order emerges as the result of a large number of interactions among agents following simple rules. ». Le véritable outil irrésistible va être l’ « appreciative inquiry », célébration de la chanson de geste (« storytelling » de Denning) du « best of » de chacun, fondé sur l’interview de tous par tous (« 360° » positivant) sur les réussites de chacun, processus en tache d’huile de type cataracte ou avalanche sans retour en arrière. L’appreciative inquiry se répandra sur le modèle du TWI (Robinson et Stern « L’entreprise créative » p 93-100) : aux USA 4 personnes, puis 10, puis 200, puis 12 000, puis 1 million, puis 12 millions…

Acte I, double, triple et quadruple langage :

-P-C.RACAMIER « Les perversions narcissiques » : « Alors que la pensée est toute faite de liaisons, la pensée perverse n’opère que dans la disjonction et dans la déliaison… » (page 49), « … le sujet est tout en agir : projets, revirements, manipulations, mystères… ne donne plus rien à comprendre… » (page 68), et, « … autour d’un noyau pervers, il n’est plus rien qui puisse être tenu pour vrai, ni même pour vérifiable… » (page 102).

– Marie-France HIRIGOYEN confirme dans « Abus de faiblesse et autres manipulations » : « … D’une façon générale, ces individus se moquent pas mal de ce que l’interlocuteur peut penser… dans leur esprit les faits n’existent pas. Tout est révisable, il n’y a pour eux ni référence, ni vérités. Leur discours… empêche l’expression de pensées critiques, ou même, pour être plus exact, l’idée seule de critique… Ce sont des prédateurs qui cherchent à démolir les pensées de l’autre, sa capacité de réflexion et son humanité… une autre caractéristique des pervers narcissiques est la déresponsabilisation… Toutes leurs difficultés et tous leurs échecs sont portés au crédit d’autrui… ».

Le topo de POUTINE à MERKEL sur la nuit de noce « Tu seras baisée de toute façon » et la terrorisation de MERKEL par le molosse de POUTINE sont particulièrement éclairants : comment MERKEL a-t-elle pu accepter de subir un tel traitement sans couper radicalement les ponts. Est-elle maso ? Garde-t-elle de la RDA un syndrome de Stockholm ?https://www.google.fr/#q=POUTINE+MERKEL+regard

Bibliographie :

– « Les pervers narcissiques Qui sont-ils ? Comment fonctionnent-ils ? Comment leur échapper ? » » de Jean-Charles BOUCHOUX Eyrolles

– « Saccages psychiques au quotidien » de Maurice HURNI et Giovanna STOLL L’Harmattan

– « Abus de faiblesse et autres manipulations » de Marie-France HIRIGOYEN JC Lattès

– « Le génie des origines » de Paul-Claude RACAMIER Payot

– « Les perversions narcissiques » de Paul-Claude RACAMIER. PAYOT

– « La cruauté ordinaire » de Yves PRIGENT Desclée de Brouwer

– « L’homme sans gravité » entretiens avec Jean-Pierre LEBRUN de Charles MELMAN Denoël

– « Le Harcèlement psychologique » Daniel & Kathleen RHODES Marabout

– « Abus de faiblesse et autres manipulations » Marie-France HIRIGOYEN JC Lattès.

– « Le harcèlement moral. La violence perverse au quotidien » Marie-France HIRIGOYEN SYROS.

– « Le pervers narcissique et son complice » Alberto EIGUER DUNOD.

– « La passion de détruire. Anatomie de la destructivité humaine » Erich FROMM ROBERT LAFFONT.

– « Les pervers narcissiques »L’EXPRESS 20/3/13 pages 94-107.

– « Petite leçon de psychologie : le pervers narcissique et ses complices » 06/05/2007 L’actualité analysée par le psychiatre Serge Hefez sur familles.blogs.liberation.fr.

– « Les pervers narcissiques en dix questions » styles 31/10/2012 pages 56-59, Elvira MASSON.

– « Les pervers narcissiques » Nouvel Observateur 15/3/2012 pages 95-103.

– « Les vampires de l’amour » Nouvel Observateur19/1/2012 pages 9-14.

http://pervers-narcissiques.fr/Bibliographie/bibliographie-pn.html

Acte II, propagande en miroir :

L’EXPRESS du 31/10/12 Styles p56-59 : délinquant relationnel [létal et barbare]… ses méthodes sont sournoises… Il n’a pas d’empathie et ne reconnaît jamais ses torts [Rwanda, ALEGRE, Outreau, Mourmelon, Malaysia Airlines, soldats russes en Ukraine, inflation+récession en Russie…]. Il passe son temps à dénigrer sa victime. Il reproche à l’autre d’être coupable des torts qui sont en réalité les siens [Outreau, Ukraine]. C’est ce qu’on appelle l’identification projective [la propagande en miroir]. UN MECANISME QUI REND LA VICTIME IMPUISSANTE JUSQU’A CE QU’ELLE EN COMPRENNE LE FONCTIONNEMENT. C’EST EVIDEMMENT QUELQU’UN QUI NE S’EXCUSE JAMAIS [génocides du Biafra au Rwanda-Kivu et Congo-Brazzaville… et pédocriminalité rituelle sataniste létale et barbare d’ALEGRE à Outreau, nazis de Mourmelon, « Cult and ritual abuse » aux USA plus conférences d’Evian et des Bermudes lubrifiant la SHOAH, génocide électoral de Tchétchénie, Malaysia Airlines, soldats russes en Ukraine, inflation+récession en Russie…]… »

Acte III – Sadisme nécrophile :

« Toutefois, les sadiques eux-mêmes sont encore avec les autres ; ils veulent les contrôler, mais ne veulent pas les détruire. Ceux chez qui ce type pervers de relations n’existe pas, qui sont encore plus narcissiques et plus hostiles, ce sont les nécrophiles. Leur but est de transformer tout ce qui vit en matière morte [buter dans les chiottes, Tchétchénie, Anna POLITKOVSKAIA et surtout viande froide…] ; ils veulent détruire toute chose et veulent détruire tout le monde… leur ennemi, c’est la vie elle-même. »

Source : Erich FROMM « La passion de détruire Anatomie de la destructivité humaine »

« P.Mouton et M.Schweitzer… citent les thèses défendues par Erich Fromm dans son livre « La Passion de détruire ». Hitler y est présenté comme un pervers nécrophile qui entrait dans une sorte d’extase quand, plusieurs fois par semaine, il se faisait projeter le spectacle des villes bombardées, des crématoires fumants et celui des généraux qui ont fomenté le coup d’Etat du 20 juillet 1944, empalés sur des crocs de bouchers… »

https://books.google.fr/books?id=89l3uDcttR4C&pg=PA130&lpg=PA130&dq=Erich+FROMM+La+passion+de+d%C3%A9truire&source=bl&ots=ID9nujVQHm&sig=eyQRbnNuzwKuxK4HunIcRHjN3M4&hl=fr&sa=X&ei=YsjMVKC1HMH4UPWug9gN&ved=0CEgQ6AEwBzgK#v=onepage&q=Erich%20FROMM%20La%20passion%20de%20d%C3%A9truire&f=false

Propagande russe : http://fr.sputniknews.com/french.ruvr.ru/2014_09_20/photo-Les-armes-russes-les-plus-redoutables-3337/?slide-1

Les références, pour sortir des routines négatives, des « jeux sans fins », des « toujours plus de la même chose » (cf Ecole de Palo Alto) sont :

– « La dynamique interne du travail Le rôle du mental », de Timothy GALLWEY, sur l’invention du coaching à l’équipe de tennis d’Harvard.

– « Systémique et entreprise » de Jacques-Antoine Malarewicz, sur la mise en oeuvre du coaching dans un groupe humain dédié à l’action.

– « How to be a star at work » de Robert E.KELLEY, sur l’invention de la performance humaine en groupe par un simple réparateur sur poteaux (promu au Bell Labs du New Jersey et à ses annexes de Chicago et Colombus, pour sa performance humaine) et l’analyse scientifique de son processus.

– « A contre-courant » de Ricardo SELMER, sur la mise en oeuvre exhaustive du principe de subsidiarité (la même expérience a eu lieu à Mantes dans le même type d’entreprise de moteurs marins).

– « The end of management » de Thomas PIZDEK, spécialiste de la Qualité qui aboutit au principe de subsidiarité.

– « Out of control» de Kevin Kelly sur l’auto-organisation comme source d’ordre dans les systèmes complexes : https://beynost.wordpress.com/2014/11/14/la-democratie-representative-fondee-au-13e-siecle-en-angleterre-a-une-epoque-ou-les-citoyens-etaient-incultes-et-sous-informes-degenere-en-prebende-homeostatique-mortifere-tout-systeme-clos-evolu/

Rappel : en crowd sourcing a été résolu, en quelques semaines (par un non-biologiste), le dépliage des protéines sur lequel les biologistes bloquaient depuis des années.

C’est le temps de la Résistance, des dissidents, des Indignés, des “Justes de la République” et des “Compagnons de la deuxième libération” !

Source : https://www.youtube.com/watch?v=GqLDplXE3x8&feature=youtu.be

       

8bdyo0k

 d’ESTIENNE d’ORVES

Image illustrative de l'article Max Guedj

Max GUEDJ héros des FAFL,

le doux héros de mon enfance dans « Feux du ciel »

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s