« Le 29 juillet 1944, à 8 h. 15 du matin, Radio-Moscou diffusait en langue polonaise cet appel aux Mouvements de Résistance de Varsovie : « Pour Varsovie qui n’a jamais cédé et continue à se battre l’heure de l’action est arrivée… Seuls un effort actif et le combat… pourront… sauver avec le patrimoine de la ville la vie de vos concitoyens… Polonais ! aux armes !… Praga et les faubourgs industriels de Varsovie sont déjà sous le feu de l’artillerie russe ! »… Le piège monstrueux était armé, et, sous les yeux du monde civilisé, allait se refermer impitoyablement sur les Polonais martyrs. Staline après avoir fait éliminer froidement à Katyn et en Sibérie quinze mille officiers de l’armée polonaise, après avoir exigé de Roosevelt la reconnaissance de la ligne Curson qui perpétuait l’accord Ribbentrop-Molotov, allait pouvoir détruire dans Varsovie, à peu de frais, le puissant mouvement de résistance polonais… A peine l’insurrection eut-elle pris corps que les troupes soviétiques reculaient sur l’ordre de Moscou de dix kilomètres… Rukossovsky allait assister en spectateur neutre et intéressé à l’anéantissement par les S.S. de tous ces patriotes gênants… » Source : « Feux du ciel » de Pierre CLOSTERMANN pages 157-158.

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s