Etonnante la distinction droite-gauche alors qu’ils votent ensemble l’euthanazie ! Un jour la pseudo-démocratie représentative totalitaire du FNUMPS sera balayée par l’open source ! L’AXE Totalitaire SAKHOLLANDE-POUTINE FMFSB est un système hautement parasitoïde.

Euthanazie – Le suicide assisté est au Totalitarisme ce qu’est le gamarre fou à son parasitoïde :

http://doris.ffessm.fr/fiche2.asp?fiche_numero=1645

http://fr.wikipedia.org/wiki/Parasito%C3%AFde

Le concept de « gammare fou » (voir les merveilleux ouvrages de Claude COMBES) intègre la désolation totalitaire au sens d’Hannah ARENDT, le suicide civique et la structure parasitoïde.

La propagande est au Totalitarisme génocideur ce que sont les virus aux parasitoïdes : « Des particules virales ayant la forme de baguettes cylindriques incluses dans une matrice protéique sont en effet introduites en même temps que les oeufs du parasite lors de la ponte dans le corps de la chenille. Là, les gènes du virus s’expriment entraînant des modifications dans la physiologie de l’hôte. » :

http://www.genoscope.cns.fr/spip/Cotesia-congregata-guepe-parasite.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gu%C3%AApe_parasito%C3%AFde

Bibliographie sur la sortie des routines négatives par l’open source
L’entreprise spontanée type SEMCO (« Semler « A contre-courant », référence de Handy), FAVI (« La belle histoire de FAVI » de Jean-François Zobrist), OTICON, IDEO, IDEMITSU KOSAN, GTE, VISA, WL GORE, AES, ou NUMMI (O’Reilly et Pfffer de Stanford dans « Hidden values »), JOHNSONVILLE FOODS, le « swarm system » de Kelly (l’open source de Linus), est l’attracteur irrésistible : « The notion of introducing weak broadcasting into evolution is quite appealing… simultaneous agents trying to optimize a path… Thousands of full time adversaries who specialize in finding what’s wrong with it… That’s the evolutionary deal. We trade power for control. For control junkies like us it’s a devil bargain. No one is as smart as everyone. » Pour Pyzdek dans « The end of management » : « The basic idea is that complex order emerges as the result of a large number of interactions among agents following simple rules. »
 
Selon Argyris (Harvard), repris par Senge (MIT) et préfacé et postfacé par Ramanantsoa (directeur d’HEC) et Moingeon (directeur d’HEC Management) dans son « Savoir pour agir », les individus et les organisations sont caratérisés par des « routines défensives » avec doubles liens [les « jeux sans fin » et les « toujours plus de la même chose » de l’Ecole de Palo Alto].
Ces comportements ont été mis à jour à l’origine dans les thérapies familiales où ils s’accompagnent de rites de parade (Schleffen). Fustec et Fradin (« L’entreprise neuronale »), labellisés par l’APM, Goleman, Boyatzis et McKee (« L’intelligence émotionnelle au travail » avec p246 l’enquête dynamique), validés par 10 ans d’analyses statistiques à la Weatherhead School of Management de Cleveland, lèvent ce goulot d’étranglement.
Le véritable outil irrésistible va être l’ « appreciative inquiry », célébration de la chanson de geste (« storytelling » de Denning) du « best of » de chacun, fondé sur l’interview de tous par tous (« 360° » positivant) sur les réussites de chacun, processus en tache d’huile de type cataracte ou avalanche sans retour en arrière. L’appreciative inquiry se répandra sur le modèle du TWI (Robinson et Stern « L’entreprise créative » p 93-100) : aux USA 4 personnes, puis 10, puis 200, puis 12 000, puis 1 million, puis 12 millions…
 
 
Les références, pour sortir des routines négatives, des « jeux sans fins », des « toujours plus de la même chose » (cf Ecole de Palo Alto) sont :
  • « La dynamique interne du travail Le rôle du mental », de Timothy GALLWEY, sur l’invention du coaching à l’équipe de tennis d’Harvard
  • « Systémique et entreprise » de Jacques-Antoine Malarewicz, sur la mise en oeuvre du coaching dans un groupe humain dédié à l’action.
  • « How to be a star at work » de Robert E.KELLEY, sur l’invention de la performance humaine en groupe par un simple réparateur sur poteaux (promu au Bell Labs du New Jersey et à ses annexes de Chicago et Colombus, pour sa performance humaine) et l’analyse scientifique de son processus
  • « A contre-courant » de Ricardo SELMER, sur la mise en oeuvre exhaustive du principe de subsidiarité (la même expérience a eu lieu à Mantes avec un X, MARTIN, dans le même type d’entreprise de moteurs marins).
  • « The end of management » de Thomas PIZDEK, spécialiste de la Qualité qui aboutit au principe de subsidiarité.
  • « Out of control» de Kevin Kelly sur l’auto-organisation comme source d’ordre dans les systèmes complexes.
  • Pour Kauffman du Santa Fe Institute (« La complexité, vertiges et promesses » de Benkirane p 208), en biologie, il y a deux sources d’ordre : la sélection naturelle et l’auto-organisation. Il situe l’optimum entre la rigidité et le chaos, sur un point limite attracteur où un système se stabilise de lui-même. Pour Walrop, le seuil du chaos est le lieu favorable à l’émergence spontanée, à l’adaptation et à l’épanouissement d’un système complexe.
    La somme « Liberté & Cie Quand la liberté des salariés fait le bonheur des entreprises », d’Isaac GETZ et Brian M.CARNEY, confirme les acquis de SEMCO, de l’open source, du coaching et de l’appreciative inquiry. « Le lien entre la liberté des salariés et les résultats de l’entreprise n’est pas une simple coïncidence… SI NOUS PARVENONS A EXPLOITER LE SAVOIR ADDITIONNE D’UN NOMBRE PLUS IMPORTANT DE COLLABORATEURS, NOUS POUVONS MEME, N’EN DEPLAISE A WEBER, PROGRESSER BIEN PLUS VITE QUE LA BUREAUCRATIE N’EN EST CAPABLE. ET COMME LE MONDE QUI NOUS ENTOURE, NOUS ET NOTRE ENTREPRISE, EVOLUE BEAUCOUP PLUS VITE QUE DU TEMPS DE WEBER, LA SEULE FACON D’EXPLOITER CE SAVOIR EST DE LAISSER CEUX QUI LE POSSEDENT AGIR EN FONCTION DE CE QU’ILS SAVENT, QUAND IL LE FAUT, IMMEDIATEMENT – MAINTENANT -, SANS AVOIR A ATTENDRE L’APPROBATION D’UN SUPERIEUR… » « Liberté & Cie » page 360.
    Rappel : en crowd sourcing a été résolu, en quelques semaines (par un non-biologiste), le dépliage des protéines sur lequel les biologistes bloquaient depuis des années.
Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s