Pour Michel TERESTCHENKO, dans « Un si fragile vernis d’humanité », face au Totalitarisme, la personne, soit se laisse aller de renoncement en renoncement, d’abdication en abdication, comme Franz STANGL passé d’Aktion T4 à la direction de Treblinka, soit la personne sacralise ses convictions éthiques au dessus de tout, reste insensible à la pression de son groupe d’appartenance en faveur du conformisme, a une propension au refus de la soumission, comme le pasteur André TROCME de la cité-refuge du Chambon-sur-Lignon…

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s